• Seconde guerre mondiale, guerre d'anéantissement.

    La Seconde Guerre mondiale, une guerre d'anéantissement. 

     Documents d'introduction  : Livre Nathan 2016, pages 54-71.                                          

    Seconde guerre mondiale, guerre d'anéantissement.

     

       

    Vocabulaire de la séquence :

    Alliés (2) / Axe / Camp d'extermination / Crime contre l'Humanité / Déportation / Einsatzgruppen / Génocide / Guerre d'anéantissement / Ghetto / Kamikaze / Partisan / Résistance civile / Shoah /  Solution finale.

    Attention ! De par leur violence, certaines images des vidéos de ce dossier peuvent heurter la sensibilité de certains.      

     

     

    Seconde guerre mondiale, guerre d'anéantissement.       

     
      

    Seconde guerre mondiale, guerre d'anéantissement.                                                                                                        

       Seconde guerre mondiale, guerre d'anéantissement.                                                                                        

     

    A partir de 1935, les provocations hitlériennes font passer la crise économique au second plan :
     - Violation du traité de Versailles (réarmement et remilitarisation de la Rhénanie).
     - Traité d’alliance avec l’Italie fasciste en 1936 (Axe Rome-Berlin), aide à Franco en Espagne, pacte avec le Japon. (contre le communisme)
     - Coups de force en 1938 : Anschluss (Annexion de l’Autriche), rattachement des Sudètes au Reich après la conférence de Munich.

     Lorsque en mars 1939 les troupes allemandes envahissent la Bohême-Moravie (Ouest de la   Tchécoslovaquie), le Gouvernement français comprend qu’un conflit est proche. La France y est mal préparée.

     

    Seconde guerre mondiale, guerre d'anéantissement.           

      

     Introduction :

    La Seconde Guerre mondiale débute le 1er septembre 1939 (invasion de la Pologne) et se termine le 2 septembre 1945 (capitulation du Japon).
    Pour la première fois, les civils sont majoritairement victimes de la guerre.
    Son extrême violence en fait une guerre d’anéantissement. Pourquoi ?

     On peut ensuite réaliser une frise simplifiée (doc. pages 56-57), pour mieux visualiser (et mémoriser) les grandes phases du conflit:

                                  

    Seconde guerre mondiale, guerre d'anéantissement.                                                                                                                                       

                                             

     L'étude des phases du conflit se poursuit à l'aide d'une présentation cartographique : Dossier pages 56-57.

    Seconde guerre mondiale, guerre d'anéantissement.           

     

      Les différentes phases de la guerre. 

    A. La Blitzkrieg en Europe.

    Les démocraties européennes n’ont pas su arrêter l’expansion nazie en Europe entre 1936 et 1939.
    La stratégie de la Blitzkrieg permet aux allemands d’occuper une grande partie de l’Europe (Invasion de la 
    Pologne en septembre 1939, France écrasée en mai-juin 1940).   
    Les forces de l’Axe (Allemagne, Italie, Japon) dominent l’Europe sauf le Royaume-Uni et des territoires en Asie pacifique jusqu’en 1941. 

        Seconde guerre mondiale, guerre d'anéantissement.  

    Pour aller plus loin cliquez ici

     

           

    Seconde guerre mondiale, guerre d'anéantissement.                                                                                                      

        

    Seconde guerre mondiale, guerre d'anéantissement.

                        

     

     

    Seconde guerre mondiale, guerre d'anéantissement.

    Seconde guerre mondiale, guerre d'anéantissement.                                                                                                     

                                                                                          

     I. Une guerre planétaire et totale.

    A. Une guerre planétaire. 

    La Seconde Guerre mondiale est une guerre planétaire. Elle engage des pays situés dans le monde entier.
    Les terrains d'affrontement (fronts ou théâtres d'opérations) se situent en Europe, autour du bassin méditerranéen et en Asie-Pacifique.
    Au début, les colonies britanniques et françaises sont mobilisées (soldats, matières premières).
    Avec l'entrée en guerre des États-Unis, en 1941, le Pacifique devient un théâtre d'opérations majeur.

    Seconde guerre mondiale, guerre d'anéantissement.

                    

            Seconde guerre mondiale, guerre d'anéantissement.

     B. Une guerre idéologique. 

    Les pays qui s'affrontent ont des idéologies opposées qui renforcent la haine et la violence.
    L' Allemagne nazie veut conquérir un « espace vital » à l'est de l'Europe, détruire le communisme en URSS et se débarrasser des Juifs.
    Les Anglais et les Américains veulent abattre la tyrannie nazie au nom des « libertés » et de la démocratie.
    L'URSS veut affirmer la supériorité du communisme sur le « fascisme ».
    Les militaristes Japonais veulent imposer l'idée impériale  et exploiter l'Asie orientale.

          C. Une mobilisation totale. 

    Jamais autant de combattants militaires ou civils engagés (87 millions) mobilisés par des idéologies puissantes (nazisme, fascisme, communisme, idéal démocratique) encouragées par la propagande.

    La mobilisation est aussi économique : production planifiée et standardisée. Les ressources des pays conquis sont pillées et les populations réquisitionnées par les forces de l’Axe.

    Des armes très destructrices sont mises au point : blindés, fusées V1 et V2, bombe atomique etc.

     

     

          

             

    Seconde guerre mondiale, guerre d'anéantissement.                                          

       
           

    Seconde guerre mondiale, guerre d'anéantissement.        

         

     Exercices du dossier pages 58-59 :

    1. extraire des informations des documents.

    2. Réaliser un tableau et classer les informations.  

     

    Exercice oral : En quoi la bataille de Stalingrad (1942-1943) est-elle un exemple de la guerre d’anéantissement ?    

            Pour aller plus loin, cliquez ici                  

    II. La violence extrême de la guerre.

    A. Massacres et violence des combats. 

    Près de 90 millions de soldats participent à la guerre. La violence des combats est extrême, surtout sur le front de l'Est (Bataille de Stalingrad, hiver 1942-1943) et en Asie Pacifique, où les belligérants ne respectent plus les règles de la guerre (massacre des prisonniers de guerre).
    La modernisation des armements provoque des pertes considérables. 

                     

    Seconde guerre mondiale, guerre d'anéantissement.                                                                                                  

             
                   

    Seconde guerre mondiale, guerre d'anéantissement.        

                                                                                                         
                

    Seconde guerre mondiale, guerre d'anéantissement.

                       

     B. Les civils sont victimes de la guerre.

    Ce sont surtout les civils qui sont devenus des cibles lors de bombardements massifs  comme celui de Londres par les Allemands (1940) ou de Dresde par les Alliés (1943).
    L'utilisation de la bombe atomique par les Américains contre les villes japonaises d'Hiroshima et Nagasaki (1945) anéantit la population civile.

    Les civils souffrent de réquisitions des forces de l'Axe qui entraînent des pénuries. Ils sont parfois forcés de travailler de force pour l'ennemi.
     
    Dans de nombreux pays occupés par les Allemands et leurs alliés, des résistances s'organisent : actions civiles de refus (de travail, grèves, etc.) ou actions armées (sabotages, assassinats, etc.)
    Ces actions entraînent des représailles sur les populations.

                    C. Et le bilan sera dramatique.

    La Seconde Guerre mondiale a fait entre 50 et 60 millions de morts, en majorité des civils. Certains historiens parlent de guerre d'anéantissement, tout au moins sur le front de l'Est. Les dirigeants nazis sont jugés par un tribunal international à Nuremberg en 1945 (procès de Nuremberg) pour « crime contre l'Humanité ».   

     

    Attention ! De par leur violence, certaines images des vidéos de ce dossier peuvent heurter la sensibilité de certains.                    

           

    Seconde guerre mondiale, guerre d'anéantissement.

                                           
                      

    Seconde guerre mondiale, guerre d'anéantissement.                                                                                                                           

                       

      Pour aller plus loin sur le ghetto de Varsovie, cliquez  ici      

                                                                                                                 

                 

    Seconde guerre mondiale, guerre d'anéantissement.

           Pour aller plus loin sur l'enfant  de Varsovie, cliquez   ici   et  ici          

    III. Le génocide des Juifs et des Tziganes en est le témoignage.

    A. Les persécutions ont commencé en Allemagne.

    A partir de 1940, la politique antisémite mise en œuvre en Allemagne est appliquée aux territoires conquis par les nazis. Les juifs sont systématiquement identifiés, exclus de la société et privés de la plupart des droits.
     Ils sont ensuite victimes de rafles puis concentrés dans des camps de transit ou des ghettos (Varsovie : 550000 personnes). Cette concentration entraine une forte mortalité (manque d’hygiène, de soins, de nourriture, violences). 

    Exercice oral : Quel est le processus de l’extermination des Juifs et Tziganes par les nazis ? 

                      Doc. 1.        

    Seconde guerre mondiale, guerre d'anéantissement.

                                                                                          
    Doc. 2.      

    Seconde guerre mondiale, guerre d'anéantissement.

                                                                                                            
             Doc.3.

                                                                                                      Seconde guerre mondiale, guerre d'anéantissement.

                                            

    1. D’après la carte et le doc. 2, qu’ont crée les Nazis en Allemagne et en Pologne pour y rassembler les Juifs ?

    2. Soulignez dans le texte d’où viennent les Juifs déportés à Varsovie.
    3. Entourez le nom de l’autre peuple également déporté.
    4. Qu’est-ce qui montre qu’il s’agit d’une forme d’extermination lente ?

    5. D’après la carte et le doc.3 qui sont les Einsatzgruppen ?
     6. D’après le doc.3, à quelle forme d’extermination se livrent ces unités après 1941 ?

    7. Qu’est-ce qui montre l’aspect terrifiant de leur action ?

    8. D’après la carte, quel est le total des victimes des Einsatzgruppen en Europe de l’Est ?
     9. d’après le doc.1, quel type de camps les nazis créent-ils en Pologne ? Comment y acheminent-ils leurs victimes ?

    B. Les débuts de l’extermination.

    Dès 1940, les Tziganes sont concentrés dans des camps, avant d’être déportés vers la Pologne pour y être exterminés.

    L’extermination des Juifs commence avec l’invasion de l’URSS par l’Allemagne en juin 1941 : des unités spéciales, les Einsatzgruppen, éliminent ainsi 750 000 personnes entre juin 1941 et janvier 1942. (Shoah par balles). 

                        

    Seconde guerre mondiale, guerre d'anéantissement.          

              
             

    Seconde guerre mondiale, guerre d'anéantissement.         

                  

    C. La « solution finale » et les camps d’extermination.

    Le 20 janvier 1942, à la conférence de Wannsee, la déportation et l’élimination des Juifs d’Europe est programmée.
    Les jeunes en bonne santé sont dirigés vers des camps de concentration : main d’œuvre gratuite.
    Les autres sont conduits vers des camps d’extermination (Auschwitz) ou la mort est organisée de manière industrielle : chambres à gaz (Zyklon B) puis destruction des corps par crémation.
    Le bilan est effroyable : entre 5 et 6 millions de Juifs tués (60% des Juifs d’Europe) et 240 000 Tziganes (35% des Tziganes d’Europe). 

     

                                                  

    Seconde guerre mondiale, guerre d'anéantissement.

        
                  

    Seconde guerre mondiale, guerre d'anéantissement.         

                          
          

    Seconde guerre mondiale, guerre d'anéantissement.         

                         
          

    Seconde guerre mondiale, guerre d'anéantissement.                  

                              

     

    Seconde guerre mondiale, guerre d'anéantissement.