• Les villes dans la mondialisation.

    Les villes dans la mondialisation. 

                                                                                                                                                                                                                       

     

     Documents d'introduction                                                                             

                                                             

    Les villes dans la mondialisation.

                   

       

    Vocabulaire de la séquence :

    Firme transnationale (FTN) / Hub / Mégalopole / Métropole / Métropolisation / Mondialisation / Produit urbain brut (PUB) / Ville connectée / Ville mondiale. 

     

     

     

    Les villes dans la mondialisation.          

    Voir livre Nathan 2016,

    pages 220-221 et 210-211

    Les villes dans la mondialisation.

     

    Pour accéder aux vidéos sur Tokyo, cliquez ici  et ici

     

    I. Les grandes métropoles sont des centres de commandement du monde.

    A. Elles concentrent la puissance économique.

    Ce sont des pôles économiques majeurs dont le poids est mesuré par le PUB (produit urbain brut). Les firmes transnationales s'y installent.

    B. Ce sont les centres de la puissance financière.

    On y trouve des banques mondiales et des places boursières mondiales (Bourse de Wall Street à New-York, bourse des grains à Chicago, Kabutocho à Tokyo). 

    C. Elles assurent le rayonnement politique et culturel.

    Souvent capitales politiques de leurs pays, elles accueillent les sièges des gouvernements nationaux. Leur rayonnement international y attire des organismes internationaux (UNESCO à Paris).
    Coeur des activités culturelles, elles accueillent les plus grands musées (Louvre à Paris, Moma à New-York). Les modes vestimentaires, musicales, artistiques y naissent. 

     

    Les villes dans la mondialisation.                                                                                                                        

    Voir livre Nathan 2016, 

    pages 212-213                                                    

     

    II. Les villes aux fonctions mondiales sont reliées par des flux nombreux.

    A. Les fonctions mondiales sont visibles dans l'espace des villes.

    Les quartiers d'affaires (la City à Londres) sont identifiables à leurs gratte-ciel. Alors que les centres-villes abritent les bâtiments à fonction politique (palais de l'Elysée à Paris) et culturelle (centre historique, musées), les périphéries accueillent les campus universitaires et les technopôles.

    B. Leur puissance et leur image les rendent plus attractives.

    Les populations s'y installent en nombre. Les activités s'y développent rapidement et renforcent leur puissance. C'est le phénomène de la métropolisation. 

    C. Elles sont reliées par des flux importants.

    Ceux-ci peuvent être visibles (marchandises) ou invisibles (échanges d'informations par Internet, transferts de capitaux entre les bourses, etc.). Ces échanges nécessitent des aménagements : aéroports internationaux, ports maritimes, etc.

     

     

     

    Les villes dans la mondialisation.                        

    Voir livre Nathan 2016, 

    pages 214-217

    Les villes dans la mondialisation.




     

    III. Les villes sont inégalement connectées à la mondialisation.

    A. Les métropoles « globales » ou « mondiales » organisent la mondialisation.

    Les villes les mieux intégrées à la mondialisation sont le plus souvent dans les pays « riches » et développés du monde. Ce sont les villes « globales » ou « mondiales » (New-York, Londres, Tokyo, Paris). Elles sont souvent à la tête de vastes mégalopoles (Est des États-Unis ; Est du Japon). On parle d'archipel métropolitain mondial pour désigner l'ensemble des métropoles qui, reliées, dirigent le monde.   

    B. D'autres villes sont des pôles secondaires liés aux grandes métropoles.

    Elles jouent un rôle important, même si elles sont des villes mondiales incomplètes (ne regroupent pas toutes les fonctions). On les trouve dans les pays développés (Chicago, Madrid) ou émergents (Shanghai, São Paulo). De plus en plus intégrés dans les réseaux de la mondialisation.

    C. Certaines villes sont à l'écart de la mondialisation .

    Ce sont les villes des pays pauvres éloignées des grands axes de communication (Phnom Penh au Cambodge), en guerre (Damas en Syrie) ou capitales de dictatures fermées (Pyongyang en Corée du Nord). Il y a aussi les « shrinking cities », « villes qui rétrécissent » et perdent des habitants (Détroit aux États-Unis ; Leipzig en Allemagne).

     

    Conclusion : Mégalopoles et villes mondiales.

     

    Nathan 2016, page 223

    Les villes dans la mondialisation.

    1. Reproduire le schéma simplifié (croquis rapide).
    2. Réaliser une trace écrite de conclusion à partir du schéma et de sa légende.
    3. On pourra suivre le plan suivant :

     

    1. Les mégalopoles sont …...
    2. Elles sont dominées par des ….... qui concentrent …............. et sont connectées avec ….........................
    3. Les ….......  (ex : New-York) sont à la tête d'un réseau d'échanges mondial et national comprenant d'autres villes : ….......................... (ex : Chicago) et …..................... (ex : Détroit).
    4. On parle d'archipel métropolitain mondial. 

    (mots à utiliser et à remettre dans le bon ordre... :

    métropoles secondaires, de grandes régions urbaines, des activités économiques, financières, politiques et culturelles, métropoles,  villes mondiales, d'autres villes mondiales, les villes en déclin