• La citoyenneté française et européenne

     

    La citoyenneté française et européenne

     

     

    Documents d'introduction                                                                 

     

    La citoyenneté française et européenne

           

     

    Vocabulaire de la séquence 

                     

    Abstention / Citoyen / Civilité / Civisme / Constitution / Démocratie / Dictature /  État /  Gouvernement / Nation / Nationalité / Principes /République / Syndicat / Symbole / Valeurs / Voter (droit de vote).

     

     

     

     

     

     

    La citoyenneté française et européenne

                                         

    Yq08NI4ancX8X1lZNIMmS6pFOmE.gif

    Livre Nathan 3ème 2016

    pages 348-349

     

     

            Trace écrite possible

               Présentation :

    L'État français est une République (du latin Res Publica, « chose publique » c.a.d. l’affaire qui concerne tout le monde c.a.d. les citoyens), un État non monarchique, qui défend des valeurs (Liberté, Égalité, Fraternité) et applique des principes.
    C'est aussi une démocratie : le vote permet aux citoyens d’exercer le pouvoir par l’intermédiaire de leurs représentants élus.
    Divers symboles permettent d’identifier ses valeurs et de s’y rattacher.

    La citoyenneté française et européenne

                                  

    Yq08NI4ancX8X1lZNIMmS6pFOmE.gif

    Livre Nathan 3ème 2016

    pages 350-351

     

     

    La citoyenneté française et européenne

                                

    Yq08NI4ancX8X1lZNIMmS6pFOmE.gif

    Livre Nathan 3ème 2016

    pages 352-353

     

     

     

    Trace écrite possible pour la première partie :

    I. Des symboles permettent de s’identifier comme membres de la République française.

    Les plus importants sont inscrits dans la Constitution :
        - Le drapeau tricolore (Bleu, Blanc, Rouge) est, depuis 1794 notre emblème national.
        - La Marseillaise (Rouget de Lisle 1792) hymne national à partir de la IIIe République (1870-1940).
        - La devise « Liberté, Egalité, Fraternité » inscrite sur les édifices publics.

    D’autres symboles identifient la République :
    Le plus représentatif est Marianne, allégorie de la République avec son bonnet phrygien.
    Le 14 juillet est la fête nationale (Prise de la Bastille 1789, fête de la fédération 1790).
    Ces symboles sont des images, objets, dates (14 juillet, 11 novembre, 8 mai), lieux  (Panthéon,  tombe du soldat inconnu sous l’arc de Triomphe) qui traduisent les principes et valeurs de la République, ou rappellent l’Histoire nationale.

    Ils font partie de notre vie au quotidien et nous permettent de nous reconnaître comme membres de la nation française, par exemple lors de rencontres sportives, etc.

     

     

    Documents complémentaires :

     

    La citoyenneté française et européenne

    La citoyenneté française et européenne          

    La citoyenneté française et européenne

    La citoyenneté française et européenne

    La citoyenneté française et européenne

    La citoyenneté française et européenne

     

     

    La citoyenneté française et européenne

                                

    Yq08NI4ancX8X1lZNIMmS6pFOmE.gif

    Livre Nathan 3ème 2016

    pages 356-357

     

     

    Trace écrite possible pour la deuxième partie :

    II. Dans la République, citoyens nationaux et résidents étrangers ont des droits mais aussi des devoirs vis à vis de la communauté.
     
    État républicain, la France est aussi une démocratie : Cela signifie que le vote permet aux citoyens d’exercer le pouvoir par l’intermédiaire de leurs représentants élus. Voter est essentiel pour faire vivre une démocratie : l'abstention est un danger. 
    Pour être citoyen, il faut être majeur et de nationalité française.   
    En France, devenir citoyen n'est plus un privilège. Actuellement, on peut devenir français : par le droit du sang (1 parent au moins français) ; droit du sol (né en France et y résider régulièrement) ; adoption ; mariage ou naturalisation (en faire la demande à l’État).
    Le citoyen a des droits, mais aussi des devoirs vis-à-vis de la nation. Tous les citoyens français ont les mêmes droits politiques : Le premier des droits politiques est celui de voter et d’être élu. (démocratie représentative : le citoyen élit ses représentants).
    En France, les droits civils (sécurité, propriété, expression) ou économiques (droit de grève, retraite etc.) sont accordés aux étrangers et aux nationaux.
     Aussi, tous, citoyens ou pas, ont des devoirs vis-à-vis de la communauté : payer des impôts, obéir à la loi etc. Les assumer c’est faire preuve de civisme (respect de la loi).
    Préserver les biens et les personnes est aussi une obligation du vivre-ensemble : manifestation de la civilité, qualité nécessaire à la vie de groupe.

     

     

    Exercice complémentaire (documents)

     

    Yq08NI4ancX8X1lZNIMmS6pFOmE.gif

    Livre Nathan 3ème 2016

    pages 360-361

    La citoyenneté française et européenne

                                                                                       

    La citoyenneté française et européenne                                                                                  

     

    La citoyenneté française et européenne

     

     

    La citoyenneté française et européenne

     

    Voter est essentiel pour faire vivre la démocratie.

        A. Une question actuelle : pourquoi l’abstention ?

    L’abstention est un phénomène de plus en plus important et inquiétant. Il montre que certains citoyens :
    - n’ont pas d’intérêt ou sont « dégoûtes » par la politique.
    - rejettent  le système politique actuel et ses représentants.
    Que penser de la légitimité d’une élection quand celui qui est élu est choisi par une minorité de citoyens ?

         B. Comment lutter contre ce phénomène ?

    Plusieurs réformes sont envisagées par le pouvoir en place pour lutter contre l’abstentionnisme : rendre le vote obligatoire comme dans certains pays ; abaisser l’âge de la majorité à 16 ans : généraliser le vote électronique ; donner le droit de vote aux étrangers résidant légalement en France.
    Toutes ces propositions font débat et ne sont pas acceptées par tous les citoyens.
     En fait seul un retour de la confiance envers l’action des hommes politiques pourrait faire reculer l’abstention !

     

     

     

                                

    La citoyenneté française et européenne

    Yq08NI4ancX8X1lZNIMmS6pFOmE.gif

    Livre Nathan 3ème 2016

    pages 354-355

     

     

                         Trace écrite possible pour la troisième partie.

    III. La laïcité permet de vivre tous ensemble dans les valeurs de la République.

    Les principes de la République sont résumés par la devise « Liberté, Égalité, Fraternité ». Ils sont inscrits dans la Constitution de 1958 :
    Pour réaliser les valeurs de : Liberté, Égalité, Fraternité, le régime républicain a mis en place quatre règles d’action ou principes réaffirmés par la Constitution. La France est une République :
    Indivisible, car aucune partie du territoire ne peut s’en détacher.
    Laïque, car l'État n’exerce aucun pouvoir religieux.
    Démocratique, car les citoyens choisissent leurs représentants.
    Sociale, par des actions de solidarité (école gratuite et laïque, Sécurité sociale).
    La laïcité impose la séparation du domaine religieux (privé) et du domaine public. Elle s'applique en milieu scolaire et (sauf exceptions locales historiques : Mayotte, Guyane, etc.) repose sur la loi de séparation des Églises et de l’État de 1905.  

     

    La citoyenneté française et européenne               

     
     La citoyenneté française et européenne                     

    Pour accéder au commentaire

    de la charte de la laïcité, cliquez

    ici

     

     

    Exercice de classe : Reconnaître les valeurs et symboles européens.

     

     

     

                                

    La citoyenneté française et européenne

    Yq08NI4ancX8X1lZNIMmS6pFOmE.gif

    Livre Nathan 3ème 2016

    pages 358-359

     

     

    La citoyenneté française et européenne

     

         

                                               Trace écrite possible.

                                    Bilan.

    Aujourd’hui, tout citoyen français est aussi citoyen européen. La citoyenneté européenne a été instituée en 1992 (traité de Maastricht). Elle complète la citoyenneté française mais ne la remplace pas.
    Tout citoyen de l'UE peut : élire des représentants au parlement européen, circuler librement dans l'UE, participer aux élections municipales dans le pays de l'UE où il réside.
    Dans le monde beaucoup de peuples sont encore soumis à des dictatures. Les vraies démocraties y sont minoritaires. C’est en participant aux élections que le citoyen ne laisse pas les autres décider à sa place.